À l’occasion de la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage en France le 10 mai, MkF Éditions et Thalassa s’associent pour publier pour la première fois en version numérique, le Code Noir avec une introduction sur l’histoire de l’esclavage et une préface vidéo exceptionnelle d’Aimé Césaire.

5,99 Ajouter au panier

Le Code Noir - Les historiquesPendant près de quatre cents ans, des millions d’hommes, de femmes et d’enfants africains ont perdu leur liberté, quittant de force leur sol natal. Déportés par bateaux entiers, enchaînés pour un voyage sans retour vers l’Amérique du Nord, et les Antilles, ils furent capturés pour travailler dans des conditions inhumaines, enrichissant des hommes peu scrupuleux.

Bientôt les puissances européennes cherchèrent à justifier légalement l’esclavage des Africains. En France, le Code Noir fut ainsi promulgué en 1685 par Louis XIV. Chargé de réglementer la vie des esclaves noirs des colonies françaises antillaises, ce Code fut remanié en 1724 afin de s’appliquer également à la Louisiane.
La prise de conscience de la monstruosité de la traite et de l’esclavage fut lente et il fallut attendre 1848 pour que l’abolition de l’esclavage, portée en France par la voix de Victor Schoelcher, abroge le Code Noir.

En donnant à lire les deux versions (1685 et 1724) du Code Noir, le présent ouvrage permet de mieux comprendre les rouages d’un système qui fit passer près de onze millions d’hommes, entre les mains de marchands négriers.

Avec une interview vidéo exclusive de Aimé Césaire diffusée pour la première fois lors de l’émission spéciale de Thalassa sur l’esclavage, le 5 mai 2006. D’une durée de 8 minutes elle a été réalisée par Jean Loiseau et Michel Bazille

 

 


Comme nous l’annoncions il y a quelques semaines, nous ouvrons nos réflexions autour de nos pratiques et de nos usages du numérique avec un premier ouvrage, Le Cinéma à l’heure du numérique, Pratiques et Publics, sous la direction de Michaël Bourgatte & Vincent Thabourey.

Cinéma à l'heure du numérique

Avec le film Avatar de James Cameron, le train du numérique s’est mis en marche dans les salles obscures. Les nouvelles technologies sont désormais omniprésentes. Un processus global de dématérialisation des supports s’est imposé en salle comme à la maison.
On enregistre une montée accrue des films pouvant être téléchargés, visionnés en streaming ou consultés sur des supports mobiles aussi divers que des ordinateurs portables, des tablettes ou des smartphones.
Ces nouveaux modes de transmission et de réception du cinéma, la démultiplication des supports et des formats, ainsi que le nomadisme des écrans, viennent bousculer les pratiques des spectateurs et des professionnels de l’image.
Révolution ou évolution de l’histoire des techniques, il apparaît incontournable de faire un état des lieux des changements technologiques et de leur impact sur les pratiques et les publics du cinéma.
Par le prisme du public et des pratiques cinématographiques, ce livre propose une lecture transversale des perspectives, des limites et des apports offerts par les nouvelles technologies à l’heure du numérique.

14,90 Ajouter au panier

Préface : Emmanuel Ethis

Contributions : Emmanuel Barot ; Alain Bombon ; Michaël Bourgatte ; Anaëlle Bourguignon ; Perrine Boutin ; Jérôme Brodier ; Jacques Brunie ; Vincent Bullich ; Stéphane corréa ; Henri Denicourt ; Carole Desbarats ; Mathieu Labrouche ; Rodolphe Lerambert ; Murielle Lluch ; Sabine Putorti ; Anaïs Truant ; Vincent Thabourey & François Theurel.


Dans le cadre de notre nouvelle collection Les Humanités numériques à paraître début 2014, nous sommes à la recherche d’auteurs s’interrogeant sur les mutations numériques actuelles et sur leurs rapports à l’homme et à la société.

Vous êtes chercheur et votre champ de recherches concerne le numérique, ses pratiques et ses usages ?

Envoyez-nous vos projets de publication à [email protected]

Chaque projet sera lu avec intérêt par le comité scientifique composé de chercheurs et mis en place pour valider la rigueur et l’intérêt des textes publiés.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.


Plongez au coeur de la Savane à l’occasion de l’exposition « Savane, un océan d’herbes » au Muséum d’histoire naturelle du Havre, du 7 juillet 2011 au 1er avril 2012 !

Par Christine et Michel Denis-Huot,
Préface de Yann Arthus-Bertrand.

Au cœur de la Savane, entre Kenya et Tanzanie, se trouve un des écosystèmes les plus fascinants de la planète.
Dans ces immensités herbeuses vivent des millions d’animaux, mais aussi les tribus du peuple Masaï.
De la chasse solitaire du guépard aux lacs roses de flamants, du festin des crocodiles lors de la grande migration des gnous à la naissance des lionceaux, la savane dévoile un monde à la fois d’une extrême richesse, mais aussi d’une grande fragilité, à la merci du bon vouloir des hommes.
Ces images, choisies parmi les milliers de clichés réalisés par Michel et Christine Denis-Huot, témoignent du regard tendre et unique des auteurs sur les animaux de la savane Ils savent saisir les ambiances, capter les lumières de ces étendues grandioses, et dressent une passionnante galerie de portraits de ces personnages qui peuplent cet océan d’herbes.

30,30 Ajouter au panier

 


Découvrez le monde du tatouage comme vous ne l’avez jamais vu ! MkF éditions s’associent aux éditions de Conti et à Diesel pour publier Life Under My Skin, 40 portraits de tatoués, par Anna Mazas.

Avec près d’un Français tatoué sur dix, le tatouage est devenu un véritable phénomène de société. En moins de 20 ans le nombre de studios de tatouages est passé d’un trentaine dans les années 1990 à près de 1 500 aujourd’hui.
Au-delà du phénomène de mode, le tatouage reste une pratique intime, personnelle, et tout à fait singulière. Symboliques ou purement esthétiques, tout à la fois ostensibles et profondément
personnels, les dessins sur la peau révèlent le rapport singulier du tatoué à son tatouage. Comme le remarque l’auteur, Anna Mazas : « À l’ère du corps-stéréotype, le corps tatoué est un corps qui s’exprime et revendique sa liberté avec audace, pour lui et pour les autres ».

À travers l’œil de dix photographes, 40 personnalités, de générations différentes et du monde entier, se racontent et témoignent de leur relation à cet art si particulier, cette peinture sur le vivant.
Le livre nous laisse effleurer la peau de ces personnalités, toutes plus originales et différentes les unes que les autres (mannequin aux tatouages subtils, vrai dur à cuire recouvert des pieds à la tête, petite punkette rebelle ou cinquantenaire assumé), et nous fait voyager de Paris à Buenos Aires, des quartiers populaires de Bruxelles aux rues d’Osaka, en passant par les marchés de Camden à Londres.

Leurs pièces et les mots qui accompagnent ces portraits sont autant d’éléments de réponse apportés à la question que beaucoup peuvent se poser : “Pourquoi le tatouage ?”.

24,90 Ajouter au panier