Méduses / Jellyfish

Chrysoara Pleurophora, Aquarelle sur vélin, Muséum du Havre

Chrysoara Pleurophora, Aquarelle sur vélin, Muséum du Havre

Cet ouvrage a reçu
le Grand Prix Beau-Livre 2015 de l’Académie de Marine

Après de longs mois de travail pour que l’ouvrage soit parfait, nous sommes fiers de vous présenter avec le Muséum d’histoire naturelle du Havre, Méduses-Jellyfish du génial dessinateur-naturaliste Charles-Alexandre Lesueur.
Après avoir découvert le travail de Lesueur dans sa monographie, et notamment ses aquarelles exceptionnelles de méduses, nous rêvions depuis longtemps de publier l’ensemble de ses vélins dans un très bel ouvrage, présenté par des spécialistes de l’Histoire des sciences, de Lesueur et des méduses : Gabrielle Baglione, Cédric Crémière, Stéphane Schmitt et Jacqueline Goy. Voilà chose faite !

L’ouvrage bilingue français-anglais est couplé avec l’édition numérique de l’Histoire générale des Méduses, du biologiste François Péron.

Chrysoara Lesueur, Aquarelle et crayon sur vélin, Muséum du Havre

Chrysoara Lesueur, Aquarelle et crayon sur vélin, Muséum du Havre

Il est rare de trouver dans l’histoire des sciences l’exemple d’une collaboration scientifique aussi équilibrée et réussie que celle qui lia Charles-Alexandre Lesueur (1778-1846) et François Péron (1775-1810). Engagé en 1800 comme simple aide-canonnier lors du Voyage aux Terres Australes, Lesueur, dessinateur talentueux, devient bientôt naturaliste de l’expédition aux côtés de François Péron. Si la récolte de l’expédition est considérable (180 000 spécimens zoologiques collectés et 2 500 espèces décrites pour la première fois), les deux naturalistes se concentrent peu à peu sur le cas d’un animal marin alors très méconnu : la méduse.

Lesueur dessine, Péron décrit. Ils parviennent à porter le nombre d’espèces de méduses à 120, soit plus de quatre fois plus que ce qui était connu avant eux — beaucoup des noms donnés par Péron et Lesueur ont d’ailleurs été conservés. Le tout constitue l’une des premières, mais aussi l’une des plus importantes collections d’illustrations de méduses au monde, à la fois pour la quantité des espèces représentées, et pour la qualité, tant esthétique que scientifique.

Cyanea Lamarcki, Aquarelle sur vélin, Muséum du Havre

Cyanea Lamarcki, Aquarelle sur vélin, Muséum du Havre

Car Lesueur est avant tout un artiste de talent. La précision et la finesse du trait, la vivacité de la couleur, l’acuité de la description donnent à ses dessins un réalisme saisissant. Son travail à la loupe apporte à ses dessins un relief indéniable et il n’hésite pas à peindre avec un pinceau à un seul poil pour rendre plus parfaitement le filament d’une méduse.

L’ebook : Histoire Générale et Particulière des Méduses Le manuscrit des Méduses, rédigé par François Péron entre 1808 et 1810, est le premier travail de cette envergure entrepris autour de ces animaux. Ce texte, qui analyse les travaux antérieurs sur le sujet, a un rayonnement extraordinaire pendant tout le XIXe siècle tant dans les grands traités de zoologie de Lamarck et de Cuvier, que dans ceux de Louis Agassiz aux USA ou de Ernst Haeckel en Allemagne. Lire le texte complet de François Péron en version numérique tout en admirant les fabuleux vélins de Charles-Alexandre Lesueur, reproduits dans les pages de ce livre, est certes une démarche scientifique, mais surtout complète le projet de publication que les deux auteurs appelaient de leurs voeux et qu’ils ne purent jamais mener à bien. Quelque 200 ans plus tard, le texte et les images sont à présent réunis.

 Acheter l’ouvrage

Téléchargez le communiqué de presse

Share this post