Chrysoara Pleurophora, Aquarelle sur vélin, Muséum du Havre

Chrysoara Pleurophora, Aquarelle sur vélin, Muséum du Havre

Cet ouvrage a reçu
le Grand Prix Beau-Livre 2015 de l’Académie de Marine

Après de longs mois de travail pour que l’ouvrage soit parfait, nous sommes fiers de vous présenter avec le Muséum d’histoire naturelle du Havre, Méduses-Jellyfish du génial dessinateur-naturaliste Charles-Alexandre Lesueur.
Après avoir découvert le travail de Lesueur dans sa monographie, et notamment ses aquarelles exceptionnelles de méduses, nous rêvions depuis longtemps de publier l’ensemble de ses vélins dans un très bel ouvrage, présenté par des spécialistes de l’Histoire des sciences, de Lesueur et des méduses : Gabrielle Baglione, Cédric Crémière, Stéphane Schmitt et Jacqueline Goy. Voilà chose faite !

L’ouvrage bilingue français-anglais est couplé avec l’édition numérique de l’Histoire générale des Méduses, du biologiste François Péron.

Chrysoara Lesueur, Aquarelle et crayon sur vélin, Muséum du Havre

Chrysoara Lesueur, Aquarelle et crayon sur vélin, Muséum du Havre

Il est rare de trouver dans l’histoire des sciences l’exemple d’une collaboration scientifique aussi équilibrée et réussie que celle qui lia Charles-Alexandre Lesueur (1778-1846) et François Péron (1775-1810). Engagé en 1800 comme simple aide-canonnier lors du Voyage aux Terres Australes, Lesueur, dessinateur talentueux, devient bientôt naturaliste de l’expédition aux côtés de François Péron. Si la récolte de l’expédition est considérable (180 000 spécimens zoologiques collectés et 2 500 espèces décrites pour la première fois), les deux naturalistes se concentrent peu à peu sur le cas d’un animal marin alors très méconnu : la méduse.

Lesueur dessine, Péron décrit. Ils parviennent à porter le nombre d’espèces de méduses à 120, soit plus de quatre fois plus que ce qui était connu avant eux — beaucoup des noms donnés par Péron et Lesueur ont d’ailleurs été conservés. Le tout constitue l’une des premières, mais aussi l’une des plus importantes collections d’illustrations de méduses au monde, à la fois pour la quantité des espèces représentées, et pour la qualité, tant esthétique que scientifique.

Cyanea Lamarcki, Aquarelle sur vélin, Muséum du Havre

Cyanea Lamarcki, Aquarelle sur vélin, Muséum du Havre

Car Lesueur est avant tout un artiste de talent. La précision et la finesse du trait, la vivacité de la couleur, l’acuité de la description donnent à ses dessins un réalisme saisissant. Son travail à la loupe apporte à ses dessins un relief indéniable et il n’hésite pas à peindre avec un pinceau à un seul poil pour rendre plus parfaitement le filament d’une méduse.

L’ebook : Histoire Générale et Particulière des Méduses Le manuscrit des Méduses, rédigé par François Péron entre 1808 et 1810, est le premier travail de cette envergure entrepris autour de ces animaux. Ce texte, qui analyse les travaux antérieurs sur le sujet, a un rayonnement extraordinaire pendant tout le XIXe siècle tant dans les grands traités de zoologie de Lamarck et de Cuvier, que dans ceux de Louis Agassiz aux USA ou de Ernst Haeckel en Allemagne. Lire le texte complet de François Péron en version numérique tout en admirant les fabuleux vélins de Charles-Alexandre Lesueur, reproduits dans les pages de ce livre, est certes une démarche scientifique, mais surtout complète le projet de publication que les deux auteurs appelaient de leurs voeux et qu’ils ne purent jamais mener à bien. Quelque 200 ans plus tard, le texte et les images sont à présent réunis.

 Acheter l’ouvrage

Téléchargez le communiqué de presse


Lisez le livre papier et approfondissez en numérique

La Culture par les Foules ? - MkF éditionsNous sommes fiers de vous annoncer la parution de La Culture par les foules ? Le crowdfunding et le crowdsourcing en question, par Jacob T. Matthews, Vincent Rouzé et Jérémy Vachet.

Faire appel aux internautes pour financer un disque, promouvoir un film ou publier un livre ? De plus en plus, le phénomène se développe sur des sites web dédiés et devient bien souvent un passage obligé pour des auteurs, musiciens ou réalisateurs qui ne parviennent pas à convaincre l’industrie culturelle.
Faut-il considérer ces plateformes comme de simples phénomènes de « mode » ? Comme emblématiques d’un web collaboratif qui contribuerait à réimpulser les industries culturelles ? Y voir les indices d’une « culturisation de l’économie », d’une nouvelle « économie créative » ?
De fait, en parallèle des vertus économiques de ces nouvelles modalités, de nombreux discours soulignent que le crowdsourcing et le crowdfunding permettraient de forger une culture, de souder des communautés, d’affirmer une identité – bref, d’apporter du sens à la vie sociale.
On pressent d’emblée l’enchevêtrement fécond de quêtes individuelles, d’utopies collectives et de froide rationalité industrielle qui marque ces plateformes web, leurs usages et leurs orientations stratégiques.

Ce titre fait partie de la collection Les Essais numériques, une collection hybride qui propose d’allier le papier et le numérique pour tirer parti des spécificités de chaque support.
La version papier renvoie vers des « Suites numériques » qui développent et prolongent les différentes réflexions abordées dans le Print. Un code aléatoire unique est placé dans l’ouvrage pour télécharger ces Suites.
La version numérique intégrale est également disponible dans toutes les librairies numériques au format ePub et garantie sans DRM.

Les auteurs :

Jacob T. Matthews est docteur en sciences de l’information et de la communication et maître de conférences à Paris 8. Il est notamment l’auteur de l’ouvrage « Le web collaboratif » (2010).
Vincent Rouzé est docteur en Sciences de l’Information et de la Communication à Paris 8. Ses recherches portent sur les pratiques musicales à l’heure du numérique, sur leurs valorisations et leurs financements.
Jeremy Vachet est doctorant à l’université de Paris XIII. Ses travaux portent sur les modalités de construction des travailleurs créatifs dans les industries culturelles et créatives.

 

[1 livre papier + ses Suites numériques téléchargeables avec le code inclus dans l’ouvrage]

 Acheter l’ouvrage

Téléchargez le communiqué de presse


Embarquez pour un voyage multimédia de 40 000 kms à travers 22 pays !
Après la parution de « Livre Blanc des énergies durables en Afrique« , nous sommes fiers de vous présenter  avec Africa Express un webdocumentaire inédit qui vous entrainera du Maroc à l’Égypte en passant par l’Ouganda, pour un Tour d’Afrique en train des énergies durables !

Africa Express associe une étude de projets d’énergie….avec des déplacements en train ! Cette expérience propose une nouvelle vision du voyage et de l’aventure utile et responsable !

En 2012, dans le cadre de l’Année Internationale de l’Énergie Durable pour Tous, il était évident de se tourner vers l’Afrique. Alors que presque 600 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité sur le continent, des initiatives innovantes existent et méritent d’être mises en avant. Africa Express, à travers ce WebDocumentaire, promeut ainsi les bonnes pratiques observées, en vue d’être reproduites.
Le train est, quant à lui, un excellent moyen de mobilité durable, même si le réseau n’est pas du tout unifié en Afrique… Si ce choix de déplacement a constitué une importante contrainte logistique, il a surtout permis de belles rencontres durant les trajets !
A travers ces 25 projets d’énergie, ce webdocumentaire vous emmène à la rencontre des hommes et des femmes qui font l’Afrique de demain !

www.webdoc.africaexpress.org

 


À l’occasion de l’exposition, Antarctique, une explosion de vie, au Muséum d’Histoire naturelle du Havre (13 avril 2013 — 9 mars 2014), MkF Éditions et le Muséum publient un ensemble d’ouvrages sur l’Antarctique et sa biodiversité à travers un dispositif interactif et transmédia.

Des contenus complémentaires :

• Chaque ouvrage traite un angle particulier du sujet et fonctionne de façon autonome. Les contenus se complètent et se font écho.
• Chaque angle abordé participe à un ensemble englobant le sujet de façon exhaustive, savante et accessible.
• Les ouvrages sont conçus pour se compléter avec différents niveaux de lecture et de compréhension : accessibilité à un très  large public tant d’averti qu’amateur, tant jeune qu’adulte.

Un couplage papier/numérique innovant :

• Un beau-livre papier sur la biodiversité +1 eBook multimédia offert avec un code de téléchargement gratuit à la fin du beau-livre.
• Un petit livre papier orienté jeune public pour comprendre l’Antarctique + Le Traité antarctique en version numérique offert avec un code de téléchargement gratuit à la fin du petit livre.
• Les deux eBooks sont également disponibles indépendamment dans toutes les librairies numériques.

Des contenus augmentés :

• Un système de Réalité augmentée dans l’exposition et le Beau-livre papier fait le lien entre les différents supports et les éléments multimédias.
• Ces contenus multimédia exclusif contextualisent la lecture et participent à l’enrichissement scientifique des textes : films d’animation, enregistrements de la faune, interview de chercheurs, images de la banquise et des fonds marins, etc.
• La RA permet un angle d’approche simple et ludique pour intéresser un public jeune et/ou amateur à des contenus scientifiques.

Retrouvez le Dispositif Editorial Multimédia Interactif dans l’exposition événement
du Muséum d’histoire naturelle du Havre du 13 avril 2013 au 9 mars 2014.

24,90 Ajouter au panier


À l’occasion de la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage en France le 10 mai, MkF Éditions et Thalassa s’associent pour publier pour la première fois en version numérique, le Code Noir avec une introduction sur l’histoire de l’esclavage et une préface vidéo exceptionnelle d’Aimé Césaire.

5,99 Ajouter au panier

Le Code Noir - Les historiquesPendant près de quatre cents ans, des millions d’hommes, de femmes et d’enfants africains ont perdu leur liberté, quittant de force leur sol natal. Déportés par bateaux entiers, enchaînés pour un voyage sans retour vers l’Amérique du Nord, et les Antilles, ils furent capturés pour travailler dans des conditions inhumaines, enrichissant des hommes peu scrupuleux.

Bientôt les puissances européennes cherchèrent à justifier légalement l’esclavage des Africains. En France, le Code Noir fut ainsi promulgué en 1685 par Louis XIV. Chargé de réglementer la vie des esclaves noirs des colonies françaises antillaises, ce Code fut remanié en 1724 afin de s’appliquer également à la Louisiane.
La prise de conscience de la monstruosité de la traite et de l’esclavage fut lente et il fallut attendre 1848 pour que l’abolition de l’esclavage, portée en France par la voix de Victor Schoelcher, abroge le Code Noir.

En donnant à lire les deux versions (1685 et 1724) du Code Noir, le présent ouvrage permet de mieux comprendre les rouages d’un système qui fit passer près de onze millions d’hommes, entre les mains de marchands négriers.

Avec une interview vidéo exclusive de Aimé Césaire diffusée pour la première fois lors de l’émission spéciale de Thalassa sur l’esclavage, le 5 mai 2006. D’une durée de 8 minutes elle a été réalisée par Jean Loiseau et Michel Bazille

 

 


Comme nous l’annoncions il y a quelques semaines, nous ouvrons nos réflexions autour de nos pratiques et de nos usages du numérique avec un premier ouvrage, Le Cinéma à l’heure du numérique, Pratiques et Publics, sous la direction de Michaël Bourgatte & Vincent Thabourey.

Cinéma à l'heure du numérique

Avec le film Avatar de James Cameron, le train du numérique s’est mis en marche dans les salles obscures. Les nouvelles technologies sont désormais omniprésentes. Un processus global de dématérialisation des supports s’est imposé en salle comme à la maison.
On enregistre une montée accrue des films pouvant être téléchargés, visionnés en streaming ou consultés sur des supports mobiles aussi divers que des ordinateurs portables, des tablettes ou des smartphones.
Ces nouveaux modes de transmission et de réception du cinéma, la démultiplication des supports et des formats, ainsi que le nomadisme des écrans, viennent bousculer les pratiques des spectateurs et des professionnels de l’image.
Révolution ou évolution de l’histoire des techniques, il apparaît incontournable de faire un état des lieux des changements technologiques et de leur impact sur les pratiques et les publics du cinéma.
Par le prisme du public et des pratiques cinématographiques, ce livre propose une lecture transversale des perspectives, des limites et des apports offerts par les nouvelles technologies à l’heure du numérique.

14,90 Ajouter au panier

Préface : Emmanuel Ethis

Contributions : Emmanuel Barot ; Alain Bombon ; Michaël Bourgatte ; Anaëlle Bourguignon ; Perrine Boutin ; Jérôme Brodier ; Jacques Brunie ; Vincent Bullich ; Stéphane corréa ; Henri Denicourt ; Carole Desbarats ; Mathieu Labrouche ; Rodolphe Lerambert ; Murielle Lluch ; Sabine Putorti ; Anaïs Truant ; Vincent Thabourey & François Theurel.